Des milliers de fois, j’ai entendu ma mère me dire : je te souhaite Saha (Santé) wa (et) El Hna (un état d’être qu’on pourrait traduire par tranquillité, quiétude, sérénité)….Plus le temps passe, plus je saisis le sens de ce vœu-là…

El Hna

 

Derrière l’étoile controuvée

Et ses branches infertiles

Derrière la toile d’araignée

Et ses ombres indélébiles

Loin des chemins embaumés

Des abeilles fébriles

Par-delà le miroir brisé

Des alouettes serviles

Il y a un âge, un toit

Où El Hna est là

………………………

Un temps, un espace

Où El Hna nous caresse

Là où une vague-sœur efface

Les empreintes de nos détresses

Là où un rayon vert pousse

Entre les sillons de nos soleils

Là où une épaule amie se faufile

Sous nos instants fragiles

                                                                                                                                                     

Là où un regard serein jaillit

 De nos yeux fertiles

 

Cbolavie

 

 

Publicités
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Commentaires

  • giselefayet  On 24 octobre 2016 at 8 h 56 min

    Oh comme je regrette de ne pas être allée l’écouter à la BAM de Metz, un grand merci pour ton regard partagé et cette empreinte que tu nous laisses .
    Bises

  • ClAuDiA  On 26 octobre 2016 at 8 h 17 min

    « saha » , oui je l’ai entendu souvent chez moi aussi :-)
    On avance dans la vie, cher Hamid et on comprend de mieux en mieux ce que nos parents , nos anciens nous partageaient. Ton écrit ma ramenée dans le passé où mes grands-parents me parlaient avec profondeur de certaines choses et dont je n’ai saisi la véritable importance et l’intensité que bien plus tard. Cette mélodie lancinante « avava inouva » se prete si bien à ces moments d’évasion dans le passé… Je sais que ce n’est pas vraiment le sujet de ton post mais c’est ce qu’il a provoqué en moi…
    Oui, El Hna est là, tout près, à portée de main…

  • ClAuDiA  On 26 octobre 2016 at 8 h 18 min

    PS j ne sais pas pourquoi mais je suis émue…merci

  • bleuemarie  On 5 novembre 2016 at 18 h 37 min

    Avava inouva….chant kabyle, j’aime le trouver chez toi, comme ça, comme une évidence en point d’orgue de ton billet.
    Je t’embrasse
    Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :