La vague

 

Je me croyais bleu, mais je suis noir aussi

C’est toujours ailleurs que je veux être

Même si tous mes refuges sont ici.

Je ne suis que l’embrun d’un rêve

Que j’ai souvent caché

Je ne suis qu’une goutte d’eau

Accrochée à son vieux rocher

Mais aujourd’hui lentement

Je glisse vers mon dernier été.

 

Je me crois noir, mais je suis bleu aussi

Je t’attends depuis tant de nuits

Tant de marées, tant de saisons

Toi la vague sans raison

Tu arriveras du large

Tu arriveras de la marge

Et tendrement tu m’emporteras

Loin de mon rocher, loin d’ici

Pour prolonger la vie.

 

Cbolavie

 

 

Publicités
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :