Toujours présente

 

 

Dans le sanctuaire de la lune,

Je ne voyais en toi que la mer

La marée je l’avais dans le ventre

Et l’eau du rêve au bord des paupières.

Toujours présente, je t’imagine

Frégate sereine de ma plume

Tu es là ce soir tendre frangine

Sur un pont renaissant de ses cendres.

Cbolavie

 

Publicités
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :